Accueil » La Tunisie produit actuellement entre 100 mille et 350 mille tonnes d’huile d’olive, sur cette production il se produit de 20 mille à 60 mille tonnes d’huile d’olive lampante.

La Tunisie produit actuellement entre 100 mille et 350 mille tonnes d’huile d’olive, sur cette production il se produit de 20 mille à 60 mille tonnes d’huile d’olive lampante.

by conect2022mtd

Monsieur le Ministre,
La Tunisie produit actuellement  entre 100 mille et 350 mille tonnes d’huile d’olive, sur cette production il se produit de 20 mille à 60 mille tonnes d’huile d’olive lampante.
Cette  quantité d’huile ne peut être consommée en l’état, elle doit être raffinée au préalable.
Nous avons en Tunisie 17 Raffineries, employant plus de 2 mille personnes, qui maitrisent parfaitement les procédés de raffinage.
Nous demandons à  ce que les huiles d’olives lampantes  soient raffinées et  valorisées localement.
Actuellement la grande majorité des huiles d’olives lampantes sont exportées à des raffineurs espagnols et italiens, privant ainsi notre industrie et la filière oléicole de plusieurs jours de travail et la possibilité de valoriser sur le territoire national notre production agricole.
  Nous voyons en cela d’autres avantages autres que sociaux et financiers pour la filière oléicole, ceux dans sous produits du raffinage pour l’industrie cosmétique par exemple.
Raffiner  les huiles d’olive lampante en Tunisie c’est aussi donner à la main d’œuvre tunisienne entre 200 et 600 jours de travail, c’est augmenter la compétitivité des entrepreneurs tunisiens, c’est vendre et exporter plus cher un produit issu de l’agriculture.
Cela contribue aussi à la diversification de notre clientèle, notre dépendance actuelle aux italiens et espagnols nous prive de ce potentiel de client et d’une meilleure rémunération des produits de cette filière.
Donner la priorité à l’industrie tunisienne c’est aussi lui donner les  armes  pour faire face aux défis futurs
Notre proposition est de taxer de 5% l’exportation d’huile d’olive lampante, cette taxe pourrait   alimenter un fond  destiné  à la promotion de la filière oléicole.
Nous vous citons pour  exemple la Turquie  qui  interdit purement et simplement l’exportation d’huile d’olive lampante.
Espérant vous voir accéder à la requête  de nos membres et pour le bien de la Tunisie de son agriculture et de ses industries  de transformation agroalimentaire.
Je vous prie d’agréer Monsieur le Ministre l’expression de notre profond respect

Le Groupement Professionnel des Raffineurs des Huiles Alimentaires

Articles Liés

Laissez un commentaire